Catégories
E-réputation Réseaux sociaux

Réseaux sociaux : visible pas synonyme de transparent.

La présence sur les réseaux sociaux devient aujourd’hui incontournable pour qui veut évoluer professionnellement ou encore trouver un emploi.
Toutefois, ces nouveaux outils s’ils ne sont pas utilisés avec précaution peuvent s’avérer tranchants et parfois même destructifs en termes d’image. Il convient donc de respecter quelques règles élémentaires si l’on tient à préserver sa E-réputation.

Scene

L’éditeur tchèque de solutions de sécurité, AVG, a mené une étude auprès de 250 de ses clients, lesquels sont à priori sensibles aux problématiques de sécurité.
Il s’avère que si 86% d’entre eux sont présents sur les réseaux sociaux et se disent sensibles aux problèmes de sécurité, dont l’usurpation d’identité ou le spamming, moins d’un tiers prend les mesures nécessaires : un paradoxe. 57 % ignorent la présence des paramètres de sécurité sur les réseaux sociaux. Enfin, 21 % acceptent des mises en relation qui émanent d’inconnus.

Quelques conseils pour « réseauter » en sécurité :

– Modifier votre mot de passe régulièrement.
– Ne pas enregistrer vos mots de passe sur les navigateurs
– Vider régulièrement votre historique de connexions.
– Ne pas diffuser d’informations bancaires ou médicales.
– Ne rendre les informations personnelles de son profil visibles que par ses contacts.
– N’accepter les demandes de mise en relation que de personnes connues, recommandées ou identifiables.

Si ces différents conseils vous préserveront sur le plan numérique ils ne vous préserveront pas forcément en termes de réputation.
Est-il indispensable d’afficher sur son profil Facebook les photos de fin de nuit de vos beach-parties estivales afin que votre actuel ou éventuel employeur puisse découvrir la totalité de votre personnalité voire de votre intimité ?
Il est à noter que si plus de 50% des recruteurs consultent vos profils professionnels sur Linkedin, Viadéo ou Xelid , la plupart font un détour par Facebook ou Twitter afin d’en savoir un peu plus sur votre « personnalité », vos préoccupations ou vos états d’âmes.

Laisser un commentaire