Catégories
E-réputation Identité Numérique

Recruteurs et employeurs également sur Facebook ou Twitter.

Les réseaux sociaux constituent un excellent moyen pour accroître sa visibilité professionnelle, par contre il faut toujours garder à l’esprit qu’Internet demeure un espace public et que recruteurs ou employeurs peuvent également consulter votre profil, vos groupes et vos tweets.
facebook-recruteur-2jpg1Ainsi, récemment en Suisse, une utilisatrice de Facebook a été licenciée par son employeur pour avoir utilisé Facebook durant son congé maladie. Selon l’édition helvétique du quotidien 20minutes, citant l’employeur, la salariée était en arrêt maladie pour cause de migraine, l’obligeant à rester dans le noir et l’empêchant de travailler sur écran.
L’employeur n’a donc pas apprécié de la voir se connecter sur son compte Facebook, et s’est appuyé sur ce surf pour licencier la salariée (confiance rompue). Si l’attitude de l’employeur – espionnait-il la salariée à l’aide d’un faux profil Facebook ? – peut être contestable, la mésaventure de cette jeune femme prouve encore une fois l’importance de contrôler son image et ses publications sur le Net.
Nous pourrions également citer cette presque embauchée chez Cisco qui a l’issu de son entretien à twitter un peu vite, s’interrogeant sur le gros salaire d’un côté mais un trajet quotidien important qu’elle aurait à faire. Le message est parvenu jusqu’au recruteur qui a tranché le dilemme de cette candidate et annulé son offre.

Laisser un commentaire