Catégories
Baromètre Emploi

La situation de l’emploi un an après le début de la crise.

Un an après le début de la crise on peut tirer les premiers enseignements sur la situation de l’emploi et du recrutement.

emploi

On notera de manière globale que les plus touchés sont les jeunes diplômés, moins d’un quart des entreprises se disant prêtes à donner sa chance à un débutant ou un junior. Les entreprises font le choix de la sécurité et préfèrent intégrer un confirmé avec plus de 10 ans d’expérience. Les fonctions les plus prisées actuellement sont les cadres commerciaux, administratifs et financiers.
Les secteurs les plus en repli en terme de recrutement sont la banque et l’assurance, l’informatique, même si le niveau de demande demeure élevé et enfin le bâtiment, où l’on observe une certaine reprise, bien qu’encore timide.
Les jeunes diplômés, principalement à bac+2, bénéficient toutefois d’opportunités pour des postes de commerciaux dans les secteurs qui ont été les plus touchés par la crise (immobilier, transports, services B2B). Les entreprises souhaitant relancer le business tout en maîtrisant leurs coûts commerciaux.

Le nombre d’inscrits à Pôle emploi à fin août 2009 :

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi de catégorie A (chômage total) s’établit à 2 553 300 en France métropolitaine fin août 2009. Ce nombre augmente par rapport à la fin juillet 2009 (+0,7 %, soit +18 100).Sur un an, il croît de 25,8 %.
Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi de catégories B et C s’établit à 1 147 000 en France métropolitaine fin août 2009. En août, le nombre de ceux de catégorie B diminue de 0,1 % (+6,4 % sur un an) et le nombre de ceux de catégorie C est en hausse de 2,3 % (+12,8 % sur un an).
Au total, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi de catégories A, B, C s’établit à 3 700 300 en France métropolitaine fin août 2009 (3 923 200 en France y compris Dom). Ce nombre croît de 0,9 % (+32 200) au mois d’août. Sur un an, il augmente de 20,4 %.

Les demandeurs d’emplois se répartissent aujourd’hui en 5 catégories :

A : demandeurs d’emploi disponibles, n’ayant exercé aucune activité dans le mois et tenus de faire des actes positifs de recherche, peu importe le type d’emploi demandé (CDI, CDD, intérim, temps plein ou temps partiel…).
B : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche, ayant exercé une activité réduite courte (moins de 78 heures) au cours du mois.
C : demandeurs d’emploi ayant exercé une activité réduite longue (plus de 78 heures) au cours du mois, non tenus de faire des actes positifs de recherche.
D : demandeurs d’emploi non immédiatement disponibles en arrêt maladie, en stage ou en formation, donc non tenus de faire des actes positifs de recherche.
E : personnes non immédiatement disponibles, déjà pourvues d’un emploi et à la recherche d’un autre emploi (ex: bénéficiaires de contrats aidés…).

Catégories
E-réputation Réseaux sociaux

Les réseaux sociaux s’invitent en politique.

politiquesChacun connaissait les réseaux sociaux afin de s’y faire ou retrouver des amis via Copains d’Avant ou Facebook ou encore pour élargir son réseau professionnel à travers Linkedin, Viadeo ou Xelid.
Ces dernières semaines à travers le procès Clearstream ou encore l’affaire Epad/Sarkozy, on a pu constater que ces réseaux devenaient un moyen d’informer en temps réel (suivi du procès en temps réel via Twitter) mais aussi d’interpeller l’opinion publique, comme le fait Christophe Grébert et sa pétition numérique afin de s’opposer à la nomination de Jean Sarkozy à l’EPAD, sans oublier la mise en ligne de la plateforme communautaire de Dominique de Villepin, VillepinCom. Cette utilisation des réseaux sociaux à des fins politiques n’a rien de nouveau aux Etats-Unis, Barack Obama en ayant fait un usage intensif lors de sa campagne et continuant à les utiliser de manière abondante dans sa propre communication ou dans l’interpellation de l’opinion publique comme dans le cas de son projet de réforme de l’assurance maladie.
Même si nos politiques français étaient déjà présents sur différents sites communautaires, principalement Facebook ou Twitter, leur présence s’apparentait plus à une promotion de type « marque » qu’à une communication directe. Il semblerait que les événements de ces dernières semaines marquent un virage et sonnent l’arrivée des media sociaux en politique française comme un vecteur incontournable.
L’interview new-yorkaise, sans véritables contradictions ni contradicteurs, de Nicolas Sarkozy par Laurence Ferrari et David Pujadas et les fameux « coupables » au lieu de prévenus n’est sans doute pas étrangère à ce sursaut. La nature ayant horreur du vide, les contradicteurs ont trouvé avec les réseaux sociaux un nouvel espace que les politiques se doivent à leur tour d’occuper sauf à être « déconnectés » d’une partie de leurs électeurs. Il est en effet plus certain de pouvoir échanger avec une partie de la population via les réseaux sociaux que sur les marchés du week-end. L’un n’est à priori pas incompatible avec l’autre, Nathalie Koscusko-Morizet (nk_m pou les geeks) en étant un parfait exemple, présence terrain sur Longjumeau et forte présence sur les media sociaux, même s’il est vrai qu’elle est secrétaire d’état à l’économie numérique. Dans un autre registre on peut citer le cas de Paul Giacobbi, qui via son blog communique sur des sujets allant très au-delà de la Haute-Corse, dont il préside le conseil général.
Les politiques ont tendance à dire que les élections se gagnent au centre, il semblerait que les prochaines échéance se joueront sur la toile.

Catégories
Emploi Recrutement

Forum de Recrutement : Entreprise recrute Commercial Chasseur ascendant One Shoter.

commercial2Si au cours des premiers mois de la crise la priorité des entreprises consistait avant tout à ne pas perdre de clients, les premiers signes de reprise que l’on observe les encouragent à repartir à la conquête de nouveaux clients et donc à s’adjoindre ou à renforcer leurs équipes de « chasseurs. »
Il est à noter que si ces profils sont indispensables à la progression et au développement des entreprises, ils souffrent encore en France d’une image dégradée : tireurs de sonnettes, voleurs de poules, princes de l’arnaque, embobineurs…Pour preuve du peu d’estime qui leur est portée, il n’existe pas de formations dignes de ce nom, mis à part peut-être les BTS Force de Ventes, les écoles de commerce préférant se cantonner dans les « matières nobles » tels que le marketing, la stratégie ou la finance. Ainsi, les entreprises pour qui la conquête de clients et le développement constituent une priorité, n’ont d’autres choix que de former eux même ces profils en interne. Nous avons tous à l’esprit les mondes du copieur, de la sécurité ou de la téléphonie.

Aucune formation initiale n’existant véritablement, il n’est possible d’identifier ces profils que sur la base des expériences acquises ou comme c’est le plus souvent le cas pour les juniors, sur leur personnalité, leur « savoir être. »

forum1

Cet article constitue l’occasion de faire un peu d’auto promotion, puisque DB-Développement a fait du recrutement de commerciaux chasseurs une spécialité, particulièrement dans les environnements technologiques en cycle court voire en one shot. Pour répondre au mieux aux besoins de nos clients ainsi qu’au profil des candidats, nous avons mis en place un processus, le recrutement en mode Forum, qui permet l’intégration d’un candidat dans l’entreprise, dans les 2 semaines suivant son premier contact avec le cabinet !
Un recrutement en cycle court pour commerciaux en cycle court où les entretiens téléphoniques et face-face auront été privilégiés et optimisés, pilotés par des consultants issus des mêmes process et écoles de ventes.

Candidats et entreprises qui se sentent concernés, contactez-nous, nous saurons vous créer des opportunités.