Catégories
Droit social Emploi

Difficile équation juniors/seniors.

Au 1er janvier 2010 la loi sur l’emploi des seniors entrera en vigueur. Elle concerne les entreprises de plus de 50 salariés avec pour objectif de maintenir en situation d’emploi 50% des plus de 50 ans contre 38% aujourd’hui.
Cette loi s’inscrit dans un mouvement européen qui semble-t-il a été mieux anticipé par les pays nordiques dont la Finlande qui a pris les devants dè1995 alors que dans le même temps dans l’hexagone étaient mis en place des dispositifs pour favoriser le départ des seniors afin de libérer des emplois pour les plus jeunes.
Dans ce contexte, même si la loi paraît de bon sens, « la peur du gendarme » (une amende pouvant représenter 1% de la masse salariale) suffira-t-elle à infléchir la culture qui prévaut dans les entreprises, selon laquelle on ne serait employable qu’entre 25 et 50 ans ?

rivals
Même si l’on ne peut que se féliciter de la mise en place de ce nouveau dispositif, il arrive clairement dans une période peu favorable pour les plus jeunes dont les jeunes diplômés.
En effet, les entreprises déjà frileuses à embaucher en cette période de crise, elles devront se conformer à cette nouvelle obligation, même s’il va de soi qu’il n’y pas de concurrence directe entre un junior et un cadre confirmé.

Catégories
E-réputation Réseaux sociaux

Barack OBAMA embarrassé par Facebook ?

Alors même que Barack OBAMA a réalisé une partie de sa campagne présidentielle sur les réseaux sociaux , lesquels ont incontestablement contribué à sa victoire et qu’il continue à les utiliser avec force dans sa communication officielle , le président américain profite de la rentrée scolaire, le 8 septembre, pour mettre en garde ses jeunes concitoyens au cours d’une intervention au lycée d’Arlington : “Faîtes attention à ce que vous postez sur Facebook parce qu’à l’époque de YouTube, quoi que vous fassiez, on vous le ressortira à un moment ou un autre de votre vie”, a-t-il dit. “Et quand on est jeune, on fait des erreurs, on fait des trucs idiots.

facebook-group-anti-bush1Barack OBAMA chercherait-il à prendre ses distances avec Facebook au moment où les rumeurs et les enquêtes tendent à démontrer que le réseau social aurait bénéficié directement ou indirectement de financements de la CIA sous l’administration Bush ?

A suivre.

Catégories
E-réputation Réseaux sociaux

Réseaux sociaux : visible pas synonyme de transparent.

La présence sur les réseaux sociaux devient aujourd’hui incontournable pour qui veut évoluer professionnellement ou encore trouver un emploi.
Toutefois, ces nouveaux outils s’ils ne sont pas utilisés avec précaution peuvent s’avérer tranchants et parfois même destructifs en termes d’image. Il convient donc de respecter quelques règles élémentaires si l’on tient à préserver sa E-réputation.

Scene

L’éditeur tchèque de solutions de sécurité, AVG, a mené une étude auprès de 250 de ses clients, lesquels sont à priori sensibles aux problématiques de sécurité.
Il s’avère que si 86% d’entre eux sont présents sur les réseaux sociaux et se disent sensibles aux problèmes de sécurité, dont l’usurpation d’identité ou le spamming, moins d’un tiers prend les mesures nécessaires : un paradoxe. 57 % ignorent la présence des paramètres de sécurité sur les réseaux sociaux. Enfin, 21 % acceptent des mises en relation qui émanent d’inconnus.

Quelques conseils pour « réseauter » en sécurité :

– Modifier votre mot de passe régulièrement.
– Ne pas enregistrer vos mots de passe sur les navigateurs
– Vider régulièrement votre historique de connexions.
– Ne pas diffuser d’informations bancaires ou médicales.
– Ne rendre les informations personnelles de son profil visibles que par ses contacts.
– N’accepter les demandes de mise en relation que de personnes connues, recommandées ou identifiables.

Si ces différents conseils vous préserveront sur le plan numérique ils ne vous préserveront pas forcément en termes de réputation.
Est-il indispensable d’afficher sur son profil Facebook les photos de fin de nuit de vos beach-parties estivales afin que votre actuel ou éventuel employeur puisse découvrir la totalité de votre personnalité voire de votre intimité ?
Il est à noter que si plus de 50% des recruteurs consultent vos profils professionnels sur Linkedin, Viadéo ou Xelid , la plupart font un détour par Facebook ou Twitter afin d’en savoir un peu plus sur votre « personnalité », vos préoccupations ou vos états d’âmes.